Traitement sélectif au tarissement basé sur le quartier en utilisant des diagnostics à la ferme

Envisager la diminution de l’usage des antibiotiques au tarissement de l’ordre de 50 % tout en maintenant la santé du pis.

Résultats :

  • Avec le traitement sélectif au tarissement, les vaches infectées peuvent être traitées à la fin de la lactation au moyen d’un antimicrobien uniquement ou d’une combinaison d’agent antimicrobien et de scellant à trayons, alors que les vaches non infectées ne reçoivent qu’un scellant à trayons.
  • Introduire cette stratégie introduira de nouveaux coûts pour des tests diagnostiques, la main-d’oeuvre pour l’échantillonnage et l’exécution des tests à la ferme. Par contre, cela nécessitera moins d’antimicrobiens donc moins de coûts de médicaments et de personnel pour les administrer.
  • Cette approche cadre avec une utilisation plus judicieuses des antibiotiques.

Équipe

  • Jean-Phlippe Roy (Chercheur principal, UMontréal) 
  • Fidèle Kabera (candidat Ph.D., UMontréal)
  • Greg Keefe (collaborateur, UPEI)
  • Simon Dufour (collaborateur, UMontréal)

Adresse

Faculté de médecine vétérinaire, Université de Montréal
3200, rue Sicotte, Saint-Hyacinthe (Québec)                J2S 2M2 CANADA

Tél. : (450) 773-8521 | Téléc. : (450) 778-8128