Identifier les systèmes de logement qui procurent l’environnement le plus adapté pour favoriser à la fois le confort de la vache et la santé du pis.

Évaluer des systèmes de logement permettant aux vaches de se tenir debout et de se coucher dans des environnements propres et confortables tout en examinant l’impact sur l’incidence de mammite.

    Résultats

    Les facteurs les plus importants ayant une incidence sur l’hygiène des vaches, la concentration en bactéries de la litière et les risques de mammite incluent l’ajout de nouvelle litière, la fréquence de grattage des stalles, le type de logement, le système de traite et la taille du troupeau.

    Nous avons observé que, dans les fermes commerciales, les vaches préféraient se coucher dans des environnements plus propres et plus confortables.

    Les vaches à faible état de chair :

    • plus grand risque d’avoir un SCC élevé
    • plus productives
    • hygiène des membres inférieurs très médiocre
    • passaient le plus de temps debout.

    Équipe

    • Jean-Philippe Roy (collaborateur, UMontréal)
    • Herman Barkema (collaborateur, UCalgary)
    • Trevor DeVries (chercheur principal, UGuelph)
    • Dave Kelton (collaborateur, UGuelph)
    • Greg Keefe (collaborateur, UPEI)
    • Ivelisse Robles (candidate PhD, UGuelph)
      Absente de la photo :  Marina von Keyserlingk (collaboratrice, UBC)

    Adresse

    Faculté de médecine vétérinaire, Université de Montréal
    3200, rue Sicotte, Saint-Hyacinthe (Québec)                J2S 2M2 CANADA

    Tél. : (450) 773-8521 | Téléc. : (450) 778-8128